Malgré la réponse claire du Conseil, certains n'en firent qu'à leur tête et persistèrent à recommander que les non-Juifs observent les traditions et les lois juives. Pour Paul, cette question devint très sérieuse. Il ne s'agissait pas d'une simple broutille sur des détails. C'était devenu un refus del' évangile de Christ. 

Lisez Galates 1.1-12. Quelle importance Paul accorde-t-il à la question qu'il affronte en Galatie? Qu'est-ce que cela nous indique sur l'importance de cette question? 

Comme nous l'avons déjà dit, c'est la situation des Galates qui a, en grande partie, occasionné le contenu de la lettre à Rome. Dans l'épître aux Romains, Paul développe davantage le thème de l'épître aux Galates. Certains croyants juifs soutenaient que la loi que Dieu leur avait donnée par l'intermédiaire de Moïse était importante et qu'elle devait être observée par les convertis d'origine païenne. Paul essayait de montrer quelles étaient sa véritable place et sa véritable fonction. Il ne voulait pas que ces personnes trouvent un point d'appui à Rome comme ils l'avaient fait en Galatie. Il serait simpliste de demander si Paul parle des lois cérémonielles ou morales dans Galates et Romains. Historiquement, la discussion concernait le fait de savoir si oui ou non les convertis d'origine païenne devaient se faire circoncire et observer la loi de Moïse. Le conseil à Jérusalem avait déjà tranché sur cette question, mais certains refusaient de se plier à cette décision. Certains considèrent que les lettres de Paul aux Galates et aux Romains prouvent que la loi morale, les Dix Commandements (ou en réalité, seulement le quatrième commandement), n'est plus obligatoire pour les chrétiens. Pourtant, ils ignorent tout le sujet des lettres, leur contexte historique et les questions auxquelles Paul répondait. Paul, comme nous le verrons, a souligné que le salut ne s'obtenait que par la foi seule, et non par l'observation de la loi, même la loi morale. Pourtant, ce n'est pas la même chose que de dire quel' on n'a pas besoin d'observer la loi morale. Lobéissance aux Dix Commandements n'a jamais été une difficulté. Ceux qui en font un objet de litige lisent dans les textes une question contemporaine, question dont Paul ne s'occupait absolument pas. 

Que dire à des personnes qui affirment que le sabbat n'est plus obligatoire pour les chrétiens? 
Comment montrer la vérité du sabbat sans compromettre l'intégrité de l'Evangile ?