Leçon 2: Parmi les chandeliers

Lecture de la semaine: Apo. 1:9-18; Ades 7:54-60; Mathieu 12:8; Exode 20:11; Dan. 10:5, 6; Apo. 1:20; Apo. 2:1-7. 

Verset à mémoriser: « Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises. » (Apo. 2:7, NEG). 

SABBAT APRES-MIDI 

Psaumes 73 décrit la perplexité du psalmiste quand it a observé la fierté arrogante des impies. Its vivaient dans l'abondance et l'aisance, contrairement a la souffrance des justes. Cette injustice a grandement troublé le psalmiste (Ps. 73:2-16), qui, dans sa perplexité, est allé au sanctuaire (Ps. 73:16,17). La, en présence de Dieu, it a reçu une compréhension approfondie de la question.

Des siècles plus tard, un vieil apôtre se retrouva en prison sur une ile rocheuse a cause de son témoignage fidèle. Dans sa détresse, il eut des nouvelles que les églises qu'il dirigeait subissaient des souffrances inimaginables. Pourtant, a ce moment critique, it reçut une vision dans laquelle it voyait Christ ressuscite apparaitre dans le sanctuaire céleste. Ici, tout comme l'expérience du psalmiste, le Seigneur a révélé a Jean certains mystères de cette vie et les luttes qu'elle apporte. Cette scène du sanctuaire lui fournit l'assurance de la présence et de l'amour de Christ - une assurance qu'il devait transmettre aces églises et aux générations chrétiennes a venir jusqu'a la fin de l'histoire de ce monde.

Outre la présentation du ministère de Christ dans le sanctuaire céleste, cette semaine, nous allons considérer le premier des sept messages spéciaux de Christ a Son église, adresses collectivement aux sept églises d'Asie, mais qui sont aussi importants pour nous aujourd'hui. La semaine prochaine, nous étudierons les messages aux six autres églises. 

*Etudiez cette leçon pour le sabbat 12 Janvier 

Lisez Apocalypse 1:9. Que nous dit Jean sur les circonstances dans lesquelles it a recu les visions de l'Apocalypse? 

Patmos est une ile aride et rocheuse en mer Egée; elle était d'environ 16 kilomètres de long et de 10 kilomètres de large dans sa partie la plus large. Les Romains l'utilisaient conjointement avec d'autres iles environnantes comme une colonie pénitentiaire pour des délinquants politiques bannis. Les premiers auteurs chrétiens ayant vécu relativement proche du moment de la rédaction du livre de l'Apocalypse, affirment à l'unanimité que les autorités romaines avaient banni Jean à Patmos a cause de sa fidélité a l'évangile. Le vieil Apôtre a surement endure toutes les difficultés de la prison romaine Patmos. II était probablement traité comme un criminel, enchainé dans les fers, manquant de nourriture et force a faire du travail dur sous le fouet des gardes romains impitoyables. « Patmos, ile rocheuse et désertique, située dans la mer Egée, avait été choisie par le gouvernement romain comme lieu de déportation pour les criminels. Mais au serviteur de Dieu, ce lieu de détention inhospitalier devint la porte du ciel. Là, séparé de l'agitation de la vie, de l'activité des années écoulées, il était en communion avec Dieu, avec le Christ et les anges, et il en reçut des instructions pour l'église des temps futurs. » — Ellen G. White, Conquérants pacifiques, p. 509.

Quels autres personnages bibliques ont subi des privations, même malgré (ou peut-être même à cause de) leur fidélité à Dieu? Voir Dan. 3:16-23, Actes 7:54-60. 

Les disciples de Christ ne devraient jamais oublier que chaque fois qu’ils se trouvent dans des circonstances similaires à celle de Jean, ils ne sont pas laisses à eux-mêmes. Le même Jésus, qui était venu visiter Jean avec des paroles d'espoir et d'encouragement au milieu de ses difficultés Patmos, est toujours présent avec Son peuple pour le soutenir dans les situations difficiles. 

Comment pouvons-nous comprendre la différence entre la souffrance la cause de Christ et la souffrance pour d'autres raisons, y compris nos propres mauvais choix? Qu'en est-il de la souffrance pour des raisons que nous ne pouvons pas comprendre? Comment pouvons-nous apprendre a faire confiance an Seigneur dans toutes les situations? 

Lisez Apocalypse 1:12-18. Comparez la description que Jean fait de Christ avec l'etre divin dans Daniel 10:5, 6. Comment Jesus appa-rait-11 dans la vision de Jean? Que fait-Il?

Jean voit Jésus vêtu en grand prêtre, marchant parmi les chandeliers. L'image de Jésus marchant parmi les chandeliers décrit la promesse de Dieu a l'ancien Israël marcherait au milieu d'eux comme leur Dieu (Les 26:12). Dans l'Apocalypse, les chandeliers représentaient les Sept églises d'Asie, a qui le rouleau de l'Apocalypse avait premièrement été envoyé (Apo. 1:20) et (comme nous le verrons mercredi) les chandeliers symbolisent aussi Son église tout au long de l'histoire. Par l'Esprit Saint, Jésus continue de veiller sur Son église sur la terre. II sera continuellement avec Son peuple jusqu'a ce l'amène A sa demeure éternelle.

En outre, l'image de Jésus en tant que grand prêtre parmi les chandeliers est tirée de la pratique rituelle dam le temple de Jérusalem. La tâche quotidienne d'un prêtre était de garder les lampes dans le sanctuaire toujours allumées. Il taillait et remplissait à nouveau les lampes qui étaient sur le point de s'éteindre, remplaçait les mèches des lampes éteintes, les remplissaient d'huile fraiche et puis rallumait a nouveau. De cette façon, le prêtre fait la connaissance de la situation de chaque flamme. De la même manière, Jésus connait les besoins et les circonstances de Son peuple et intercède pour lui personnellement.

Lisez Apocalypse 2:2, 9, 13, 19 ; 3:1, 8, 15. Qu'est-ce que la déclaration de Jésus « Je connais » nous dit sur la façon dont Jésus connait et maitrise les situations et les besoins du peuple de Dieu dans ces églises? 

Jésus s'est identifie avec des titres de Dieu comme « le premier et le dernier » (voir Esaïe 44:6, 48:12). Le mot grec pour la « fin » est eschatos, qui a donne le mot eschatologie (« étude des événements de la fin des temps »). Cela montre que l'eschatologie porte sur Jésus Christ, qui a le dernier mot sur les derniers événements. Il est « vivant » et possède « les clefs du séjour des morts et de la mort » (Apo. 1:18). Par Sa mort et Sa résurrection, Jésus a reçu l'autorité d'ouvrir les portes de la mort (Job 17:16, Ps. 9:13). Tous ceux qui se confient en Lui passeront de la tombe. A la vie éternelle Cor. 15:21-23). Les fidèles serviteurs de Jésus ne doivent rien craindre, parce que même les morts sont sous Son contrôle. Et si tel est le cas avec les morts, combien plus encore avec les vivants? (Voir 1 Thess. 4:16, 17).

Lisez Apocalypse 1:11, 19, 20. Jésus a aussi donne à Jean sept messages distinctifs pour les églises d'Asie. Qu'est-ce que le fait que les sept Eglises de cette région n'existent plus indique sur la signification symbolique de ces messages pour les chrétiens en général?

Les messages que Jésus a ordonne a Jean d'envoyer aux sept églises sont rapportes dans Apocalypse 2 et 3. Leur contenu s'applique a trois niveaux :

Application historique. Initialement, ces messages étaient envoyés aux sept églises situées dans des villes prospères de l'Asie du premier siècle de notre ère. Les chrétiens faisaient face aux sérieux défis . Plusieurs villes avaient instaure le culte de l'empereur dans leurs temples en témoignage de leur fidélité à Rome. Le culte de l'empereur était devenu obligatoire. Les citoyens devaient également participer des manifestations publiques et aux cérémonies religieuses païennes. Puisque beaucoup de chrétiens refusaient de participer a ces pratiques, ils subissaient des persécutions, parfois même le martyre. Sur ordre de Christ, Jean a écrit les sept messages pour les aider a relever ces défis.

Application prophétique. Le fait que l'Apocalypse soit un livre prophétique, mais que seulement sept églises aient été choisies pour recevoir ces messages, souligne aussi le caractère prophétique des messages. Les conditions spirituelles dans les sept églises coïncident avec les conditions spirituelles de l'église de Dieu dans différentes périodes historiques. Les sept messages visent a fournir, du point de vue du ciel, un panorama de l'état spirituel du christianisme des le premier siècle jusqu'a la fin du monde.

Application universelle. Tout comme tout le livre de l'Apocalypse était envoyé comme une lettre, qui devait être lue dans toutes les églises (Apo. 1:11), de même les sept messages contiennent également des leçons qui peuvent s'appliquer aux chrétiens dans toutes les époques. De cette manière, ils représentent différents types de chrétiens dans différents lieux et époques. Par exemple, alors que la caractéristique générale du christianisme aujourd'hui est Laodicée, certains chrétiens peuvent s’identifier aux caractéristiques de certaines des autres églises. La bonne nouvelle est que quelle que soit notre condition spirituelle, Dieu « rencontre les humains déchus là ou ils sont. » — Ellen G. White, Messages choisis, Vol. 1, p. 23. 

Imaginez si le Seigneur devait écrire une lettre a votre église locale, sous la forme des messages aux sept églises, adressant les défis auxquels elle est confrontée, ainsi que sa condition spirituelle. Que peut dire une telle lettre?

Ephese était la capitale et la plus grande ville de la province romaine d'Asie, située sur les grandes routes commerciales. En tant que port principal d'Asie, c'est l'un des centres religieux et commerciaux les plus importants. La ville était remplie des édifices publics tels que les temples, les amphithéâtres, les gymnases, les bains publics et des maisons privées. Ephèse était aussi connue pour ses arts et ses pratiques magiques, de même que l'immoralité et la superstition. Pourtant, l'église chrétienne la plus influente d'alors dans la province était a Ephèse.

Lisez Apocalypse 2:1-4. Comment Jésus se présente-t-il a cette église? Quelles grandes qualités Jésus reconnait-11 de cette église? Quelle préoccupation est également explicite de Jésus?

Au début, les Ephésiens étaient connus pour leur fidélité et leur amour (Eph. 1:15). Bien que subissant la pression tant externe qu'interne a l'église, les chrétiens d'Ephese étaient restes fermes et fideles. Ils étaient assidus et fideles; en effet, ils ne pouvaient tolérer les faux apôtres as milieu d'eux. Cependant, leur amour pour Christ et pour leurs confrères commença à diminuer. Bien que les gens fussent fermes et fideles, en l'absence de l'amour de Christ, leurs lampes étaient en danger de s'éteindre.

Lisez Apocalypse 2:5-7. Quels sont les trois éléments que Jésus exhorte l'église a faire afin de raviver leur premier amour et leur dévotion a Christ et a leurs frères et sœurs? Comment ces trois choses sont liées successivement?

Prophétiquement, la situation dans l'église d'Ephese correspond a la situation générale et a la condition spirituelle de l'église de l'an 31 apr JC A l'an 100. L'église primitive était caractérisée par l’amour et la fidélité A l'évangile. Mais a la fin du premier siècle, l'église a commence a perdre la flamme de son premier amour, en perdant ainsi la simplicité et la pureté de l'évangile.

Imaginez-vous dans le cadre d'une congregation dont l'amour est en declin. Les membres peuvent ne pas commettre des péches  connus ou ouverts. Sur un plan, ils font ce qui est juste; mais leur vie souffre de formalisme et de froideur. Comment le conseil de Jésus ici peut-il libérer l'église de cette situation? 

 Lisez Ellen G. White, « Patmos », dans Conquérants pacifiques, chapitre 56.

 « La persécution de Jean est devenue un instrument de la grâce divine. Patmos devint resplendissant de la gloire d'un Sauveur ressuscite. Jean avait vu Christ dans Sa forme humaine, avec les marques des clous dans Ses mains et Ses pieds, ce qui sera Sa gloire pour toujours. Maintenant, encore une fois, Dieu lui a permis de contempler son Seigneur ressuscité, revêtu d'autant de gloire qu'un être humain pouvait voir et vivre.

L'apparition de Christ a Jean devrait être pour tous, croyants et incroyants, une preuve que   Christ est ressuscite. Elle devrait donner la puissance de vie à l'église. Souvent, de sombres nuages entourent le peuple de Dieu. Dans ces moments de ténèbres, il peut sembler comme si l'oppression et la persécution les éteindraient. Mais c'est pendant ces périodes que les enseignements les plus instructifs sont donnes. Christ a souvent pénétré dans des prisons pour se révéler à Ses élus. Il est dans le feu avec eux sur le bucher. Tout comme la nuit la plus sombre laisse killer les étoiles, de même, la gloire de Dieu brille plus dans la plus profonde tristesse. Plus le ciel est sombre, plus les rayons du soleil de justice, le Sauveur ressuscite, sont claim et étincelants. » — (traduit d'Ellen G. White, The Youth's Instructor, 5 avril 1900).

Discussion:

1- Jean partage avec les lecteurs ce qu'il a vu et entendu à Patmos. En lisant Apocalypse 1:12-20, que voyez-vous et entendez-vous? Quelles paroles réconfortantes pouvez-vous tirer de ce qui est révélé ici?

2- Le premier ange dans Apocalypse 14:7 exhorte les habitants de la terre du temps de la fin a « [adorer] Celui qui a fait le ciel, la terre, la mer, et les sources d'eaux » (Apo. 14:7, NEG). C'est une expression tirée d'Exode 20:11. Qu'est-ce que le message du premier ange nous dit sur l'importance du sabbat au temps de la fin, telle que révélée dans l'Apocalypse?

3- Il y a une étrange ironie avec beaucoup de chrétiens. Plus ils durent a l'église, plus il est facile a leur foi de diminuer ou même de s'éteindre. Cependant, c'est le contraire qui devait arriver. Apres tout, plus nous marchons avec Jésus, plus nous devrions apprendre de Lui et de Son amour pour nous. Comment, alors, peut-on garder la flamme de notre foi, non seulement vive, mais aussi la rendre plus lumineuse comme il se doit ? 

Lisez Apocalypse 1:10; Exode 31:13; Esaïe 58:13 et Matthieu 12:8. Selon ces textes, quel jour dans la Bible est clairement specifie comme le jour du Seigneur? Combien ce jour a-t-il joue un role significatif pour Jean au milieu de ses souffrances? 

« Ce fut le jour du sabbat que le Seigneur de gloire apparut a l'apôtre en exil. Jean observait le sabbat aussi fidèlement sur l'ile de Patmos que dans les villes et les villages de la Judée, alors qu'il y prêchait l'évangile. II revendiquait comme siennes les precieuses promesses qui avaient été faites au sujet de ce jour. » — Ellen G. White, Conquerants pacflques, p. 518. Apocalypse 1:10 indique clairement que l'apôtre Jean a reçu la vision le jour du sabbat, le septième jour de la semaine. Bien qu'attendant impatiemment les évènements futurs, même de la seconde venue de Christ (voir Apocalypse 1:7), cette venue également connue sous le nom de « jour du Seigneur » Esaïe 13:6-13 ; 2 Pie. 3:10), Jean parlait du temps on il a lui-même reçu la vision de ces évènements à venir, et c'etait le jour du sabbat, le « jour du Seigneur ». Il n'y a aucun doute qu'au milieu de ses souffrances, ce sabbat rempli de vision doit être pour lui un avant-gout d'une vie exempte de souffrances, que lui et les fidèles de tous les ages recevront en partage après la seconde venue. En effet, dans la pensée juive, le jour du sabbat est consideré comme un avant-gout de «l'olam haba », « le monde à venir ». « Le jour du sabbat que Dieu a mis a part en Eden, etait très précieux pour Jean sur l'ile solitaire. Quel sabbat pour cet éxilé solitaire, toujours précieux aux yeux de Christ, mais maintenant plus que jamais exalté! Jamais il n'avait appris autant des choses de Jésus. Jamais il n'avait entendu cette vérité éxaltante. » — (traduit d'Ellen G. White Comments, The SDA Bible Commentary, vol. 7, p. 955). 

Comparez les deux versions du quatrième commandement du décalogue dans Exode 20:11 et Deuteronome 5:15. Ces textes soulignent le sabbat du septième jour comme un mémorial de la creation et de la delivrance, qui nous rappelle que Dieu nous a créés et nous a rachetés. Comment pent-on, chaque sabbat, mieux garder devant nous ces deux realités de Dieu, comme notre Createur et notre Rédempteur? Pensez ceci aussi : a quoi bon serait-il pour Lui d'être notre Createur sans "etre aussi notre Redempteur?