La dernière église à laquelle s'adresse Jésus se trouve à Laodicée, une ville riche, située sur la route principale du commerce. Elle était célèbre pour son industrie de fabrication de laine, ses banques (qui regorgeaient d'une grande quantité d'or) et une école de médecine où on produisait des collyres des yeux. La prospérité de Laodicée rendait les citoyens fiers et autosuffisants. Vers l'an 60 de notre ère, un tremblement de terre avait détruit la ville, et les citoyens avaient décliné l'offre d'assistance de Rome, qui prétendait avoir tout ce dont ils avaient besoin pour reconstruire la ville. Étant donné que la ville n'avait pas d'eau, l'eau fut fournie par un aqueduc venant des sources thermales d'Hiérapolis. Étant donnée la longue distance de Laodicée, l'eau devenait tiède à l'arrivée.

Lisez Apocalypse 3 :14-17 et Osée 12 :8. Comment l'esprit d'autosuffisance de la ville influençait-il les chrétiens de Laodicée ?

Jésus n'a pas réprimandé les chrétiens de Laodicée pour quelque péché grave, que ce soit l'hérésie ou l'apostasie. Leur problème était plutôt l'autosatisfaction conduisant à la léthargie spirituelle. Tout comme l'eau qui atteint la ville, ils n'étaient ni froids ni chauds, mais tièdes. Ils prétendaient être riches et n'ayant besoin de rien ; pourtant, ils étaient spirituellement pauvres, nus et aveugles.

L'église de Laodicée représente la condition spirituelle de l'église de Dieu à la fin de l'histoire de cette terre comme le montrent des liens forts et verbaux avec les passages de l'Apocalypse portant sur la fin des temps. L'avertissement d'Apocalypse 16 :15 s'adresse également à l'église de la fin des temps. Cette église, tout comme Laodicée, a besoin des « habits blancs » de la justice de Christ pour couvrir sa nudité spirituelle (voir d'Apocalypse 3 :18). La dernière église existera en période de grands bouleversements politiques, religieux et laïques et fera face aux défis que nulle génération précédente n'a rencontrés. Néanmoins, cette église est autonome et lutte pour préserver son authenticité.

Cet avertissement de garder ses vêtements purs pour ne pas marcher nu apparaît au milieu d'une référence à la bataille spirituelle d'Armageddon. Le moment de l'avertissement de Jésus peut sembler assez étrange, dans un premier temps, car il n'est plus possible de recevoir ces vêtements. Après tout, la probation serait déjà close pour tout le monde. Mais l'avertissement de garder ses vêtements purs intervient dans le cadre de la sixième peste et d'Armageddon, parce que Jésus veut rappeler à Laodicée d'être prête avant ce conflit terrible — avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi, Apocalypse 16 :15 met en garde les Laodicéens que s'ils négligent le conseil de Jésus et choisissent plutôt de rester nus (Apo. 3 :17,18), ils seront perdus dans la honte à Sa venue (voir 1 Jean 2 :28-3 :3).

Jésus assure aux Laodicéens qu'Il les aime (Apo. 3 :19). Il conclut Son appel en se comparant à l'amant dans le Cantique des cantiques 5 :2-6, debout à la porte, frappant et plaidant pour qu'on Lui ouvre (Apo. 3 :20). Quiconque ouvre la porte et Le laisse entrer jouira d'un diner intime avec Lui, et régnera avec Lui sur Son trône (Apo. 20 :4).

Lisez Apocalypse 3 :18-22. Quel conseil Jésus donne-t-il aux Laodicéens ? Qu'est-ce que l'or, un vêtement blanc, et un collyre aux yeux symbolisent (voir 1 Pierre 1 :7 ; Esaïe 61 :10 ; Éphésiens 1 :17, 18) ? Qu'est-ce que ce conseil nous dit, en tant qu'Adventistes du septième jour qui nous comparons à l'église de Laodicée ?