Lisez Ellen G. White, « L’apocalypse », chap. 57, dans Conquérants pacifiques.

Les sept messages aux églises montrent un déclin spirituel dans les sept églises. L'église d'Éphèse était toujours fidèle, même si elle avait perdu son premier amour. Les églises de Smyrne et de Philadelphie étaient fidèles ; seul un petit nombre de membres égarés étaient infidèle. Pergame et Thyatire compromirent de plus en plus jusqu'à ce que la grande majorité s'apostasiât complètement de la foi pure des apôtres. L'église de Sardes était dans un état très grave. La majorité de cette église était en désaccord avec l'évangile, tandis que Philadelphia représenta les quelques fidèles restants. L'église de Laodicée était dans un état tel qu'il n'y a rien de bon à dire sur elle.

En conclusion de chaque message, Jésus fait des promesses à ceux qui acceptent Son conseil. On peut observer, cependant, qu'avec le déclin spirituel évident dans les églises, il y a une augmentation proportionnelle des promesses données. Commençant par Éphèse, qui reçoit seulement une promesse, car chaque église suit la tendance avec un niveau spirituel plus bas, chacune reçoit plus de promesses que la précédente. Enfin, l'église de Laodicée, bien que n'ayant reçu qu'une seule promesse, celle-ci est la plus grande : partager le trône de Jésus (Apo. 3 :21).

Discussion :

1) Comment cette augmentation de promesses, ainsi que le déclin spirituel dans les églises, reflète-t-elle la déclaration que lorsque le péché augmente, la grâce surabonde (Rom. 5 :20) ? Pensez à la lumière de la déclaration que « l'Église, bien qu'affaiblie et défectueuse, est la seule chose sur la terre qui attire l'attention suprême de Christ. Il la regarde constamment avec sollicitude et la soutient par Son Esprit Saint. » — Ellen G. White, Selected messages, Book. 2, p. 396. ID

2) Souvent les chrétiens disent qu'il est difficile d'être chrétien dans les villes métropolitaines, commerciales et industrielles. Dans les villes prospères en Asie, il y avait des chrétiens qui sont restés fidèles à l'évangile et inébranlables dans leur allégeance à Dieu au milieu de toutes les pressions du milieu païen. Que pouvons-nous apprendre de ce fait ? Pensez à ces chrétiens en Asie à la lumière de la prière de Jésus dans Jean 17 :15-19. Comment le concept d'être dans le monde, mais pas du monde s'applique-t-il aux chrétiens aujourd'hui, en particulier ceux qui vivent dans les villes métropolitaines ?

 

3) Comment pouvons-nous, en tant qu'Adventistes, mieux tenir compte des paroles qui nous sont données dans le message aux Laodicéens ?