Leçon 7: Les septs Trompèttes

Lecture de la semaine : Apo. 8:1-13; Nom.10:8-10; Ézéchiel 10:2; Apocalypse 10:1-11: Daniel 12:6, 7; Apo. 11:1-13; Lévitique 16. 

Verset à mémoriser : « Mais qu'aux jours de la voix du septième ange, quand it sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s'accomplirait, comme Il l'a annoncé a Ses serviteurs, les prophètes. » (Apocalypse 10:7, LSG). 

Comme nous l’avons vu dans la scène du cinquième sceau, le cri du peuple opprime de Dieu reflète le cri des fidèles de toutes les générations. Ceux-ci étaient dépeints comme des amen sous l'autel, criant a Dieu et réclamant la justice et la vengeance, en disant: « Jusqu’à quand, Seigneur? » (Apo. 6:10). La voix du ciel les exhortait a attendre, parce que le jour vient où Dieu jugera ceux qui leur ont fait du mal. Apocalypse 6:15-17 décrit Jésus revenant sur cette terre et amenant un jugement sur ceux qui ont maltraite Ses fidèles serviteurs.

La scène du cinquième sceau représente l'expérience du peuple de Dieu maltraite tout au long de l'histoire, depuis l’époque d'Abel jusqu'au moment où Dieu va enfin juger et venger « le sang de Ses serviteurs » (Apo. 19:2, LSG). Le peuple de Dieu qui souffre doit rester ferme et croire que Dieu entend ses prières.

La vision des sept trompettes montre que, tout an long de l'histoire, Dieu est déjà intervenu en faveur de Son peuple opprime et Il a juge ceux qui leur faisaient du mal. Les sept trompettes visent a assurer an peuple de Dieu que le ciel n'est pas indifférent a leur souffrance.
* Étudiez cette leçon pour le sabbat 16 Février.

Apocalypse 8s'ouvre avec un panorama des sept anges debout devant Dieu prêts a sonner leurs trompettes. Avant que les trompettes ne soient sonnées, une autre scène se produit dans le but d'expliquer la signification théologique des trompettes. 

Lisez Apocalypse 8:3,4,ainsi que la description des services quotidiens dans le temple de Jérusalem ci-dessous.  

Un commentateur juif de la Bible explique que lors de l'offrande du soir, l'agneau était placé sur l'autel des holocaustes, et le sang était verse sous l'autel. Un prêtre nomme prenait l'encensoir d'or à l’intérieur du temple et offrait de l'encens sur l'autel d'or dans le lieu saint. Quand le prêtre, sortait, il jetait l'encensoir sur le trottoir, produisant un grand bruit. A ce moment-là, les sept prêtres faisaient sonner leurs trompettes, marquant la fin des services du temple pour ce jour-là.  

On peut voir comment le langage du service du soir est utilise dansApocalypse 8:3-5. Il est significatif que l'ange reçoit l'encens « sur l'autel d'or qui est devant le trône » (Apo. 8:3, LSG). Encens représente les prières du peuple de Dieu (Apo. 5:8). Dieu répond maintenant à leurs prières. 

Apocalypse 8:3-5fournit des informations importantes concernant les trompettes dans Apocalypse:  

  a. Les sept trompettes sont des jugements de Dieu sur l'humanité rebelle en réponse aux prières de Son peuple opprime.

  b. Les trompettes suivent la mort de Jésus en tant qu'agneau et s'exécutent consécutivement tout au long de l'histoire jusqu'a la seconde venue (voirApo 11:15-18).  

Lisez Apocalypse 8:5  et Ezéchiel 10:2Comment la vision d'Ezéchiel du feu ardent jeté sur Jérusalem dans son apostasie éclaire-t-elle la compréhension sur la nature des trompettes dans l'Apocalypse? 

L’ange remplie l'encensoir de feu de l'autel et il le jeta sur la terre. II est important de remarquer que ce feu vient de l'autel même sur lequel les prières des saints ont été offertes. Le fait que le feu vient de cet autel même montre que les jugements des sept trompettes tombent sur les habitants de la terre en réponse aux prières du peuple de Dieu. Le peuple de Dieu n'est pas oublié, et Dieu va intervenir en leur faveur en Son temps. Le fait que l'encensoir soit jete à terre est aussi un signe que l'intercession de Christ ne durera pas toujours. II y aura un temps de probation (Apo. 22:11,12).

En décrivant les interventions de Dieu en faveur de Son peuple, Apocalypse utilise l'imagerie des trompettes empruntée de l'Ancien Testament. Les trompettes étaient une partie importante de la vie quotidienne de l'ancien Israël (voirNombres 10:8-10 et 2 Chron. 13:14,15). Leurs sons rappelaient aux gens l'adoration dans le temple. Les trompettes étaient aussi utilisées dans la guerre, au temps des récoltés et lors des fêtes.

Sonner les trompettes va de pair avec la prière. Pendant le culte dans le temple ou pendant les fêtes, les trompettes « rappellent » Dieu de Son alliance avec Son peuple. Elles rappelaient également les gens d'être prêts pour le « jour du Seigneur » (Joël 2:1). Lors d'une bataille, le son de la trompette donnait des instructions et des avertissements, et appelait Dieu pour sauver Son peuple. Ce concept est l'arrière-plan des trompettes dans Apocalypse. 

 LisezApocalypse 8:13; 9:4, 20, 21.Qui sont ceux qui reçoivent les jugements des sept trompettes? 

Les événements déclenchés par les trompettes dans Apocalypse désignent l'intervention de Dieu dans l'histoire en réponse aux prières de Son peuple. Alors que les sceaux concernent essentiellement ceux qui professent être le peuple de Dieu, les trompettes annoncent des jugements contre les habitants de Is terre (Apo. 8:13). Dans le même temps, elles sont des avertissements aux peuples de la terre pour les amener a se repentir avant qu’il soit top tard. 

Les sept trompettes couvrent le cours des évènements du temps de Jean jusqu'a la fin de l'histoire de Is terre (Apo. 11:15-18). Elles sont sifflées au moment oil or déroule l'intercession dans le ciel (Apo. 8:3-6), et que l'évangile est prêche sur la terre (Apocalypse 10:8-11:14). Les jugements des trompettes sont partiels; ils affectent seulement le tiers de la création. La septième trompette annonce que le moment est arrive pour Dieu d'assumer Son autorité légitime. Les sept trompettes s'appliquent approximativement aux mêmes périodes couvertes par les sept églises et les sept sceaux:

a.  Les deux premières trompettes annoncent des jugements sur les nations qui ont crucifie Christ et persécute l'église primitive: Jérusalem rebelle et l'empire romain.

b.  Les troisième et quatrième trompettes dépeignent les jugements de Dieu contre l'apostasie de l'église chrétienne médiévale. 

c.  Les cinquième et sixième trompettes décrivent les factions belligérantes du monde religieux pendant la dernière période médiévale et celle post-reforme, qui or caractérisent par one vaste activité démoniaque qui entrain le monde dans la bataille d'Armageddon. 

Sans aucun doute, l'histoire est sanglante et pleine de douleur et de tristesse. Comment cette triste réalité doit-elle nous aider à comprendre à quel point la promesse en Jésus est vraiment merveilleuse?    

La sixième trompette nous amene à l'heure de la fin. Qu'est-ce que le peuple de Dieu est appelé à faire pendant ce temps? Avant que la septième trompette sonne, un intermède est inséré expliquant la tache et l'expérience du peuple de Dieu au temps de la fin. 

LisezApocalypse 10:1-4.Que se passe-t-il il? 

Cet ange, qui a l'apparence de Christ, tient un livre ouvert. En effet, Ellen G. White écrit que « l'ange puissant qui a donné des instructions à Jean n'était nul autre que Christ Lui-même » — (traduit d'Ellen G. White Comments, The SDA Bible Commentary, vol. 7, p. 971). Cet ange place ses pieds sur la mer et sur la terre, ce qui signifie son règne universel, et donc, ce qu'il s'apprête à proclamer a une importance. Il crie avec le rugissement d'un lion. Un rugissement de lion symbolise la voix de Dieu (voir Osée 11:10, Apo. 5:5). Jean n'est pas autorisé à écrire ce qu'ont dit les tonnerres. II y a des choses sur l'avenir que Dieu ne nous a pas révélées par l’intermédiaire de Jean. 

LisezApocalypse 10:5-7.Comparez ce passage à Daniel 12:6,7. Quelles paroles ces textes ont-ils en commun?

Quand l'ange déclare « qu'il n'y aurait plus de temps » (Apo. 10:6, LSG), le mot grec chronos montre qu’il se réfère a une période de temps. Cela fait référence à Daniel 12:6,7, on l'ange déclare que la persécution des saints durera pendant un temps, des temps et la moitié d'un temps, ou 1260 ans (538-1798 apr. JC) au cours duquel l'église a été persécutée par la papauté (Voir Dan. 7:25). Etant donné que dans la prophétie de Daniel et Apocalypse, un « jour » symbolise une année (Nombres 14:34, Ezechie14:6), 360 « jours » équivalent à 360 ans, et trois temps et demi (ou « années ») donnent 1260 « jours » ou années. Quelque temps après cette période prophétique, la fin viendrait. La déclaration qu’il n'y aura plus de temps fait référence au temps des prophéties de Daniel, en particulier les 2300 jours prophétiques de Daniel 8:14 (457 av. JC — 1844 apr. JC). Apres cette période, il n'y aura plus de modes prophétiques. Ellen G. White affirme que « ce temps, que l'ange déclare avec un serment solennel, est un temps prophétique, qui doit précéder l'avènement de notre Seigneur. Autrement dit, il n'y aura plus de message à demi-temps. Après cette période, allant de 1842 à 1844, il ne peut y avoir aucun temps précis de l'époque prophétique. Le calcul le plus long aboutit à l'automne de 1844. » — (traduit d'Ellen G. White Comments, The SDA Bible Commentary, vol. 7, p. 971). 

Qu'est-ce que les propos d'Ellen White nous apprennent sur le pourquoi il faut éviter toute détermination de date future?  

Lisez Apocalypse 10:8-11. Manger dans la Bible est utilisé pour décrire l'acceptation d'un message de Dieu pour l'annoncer an peuple (voir Ezéchiel 2:8-3:11, Jérémie 15:16). S'il est recu, le message est une bonne nouvelle; mais une fois proclamé, le message se traduit parfois par l'amertume, car beaucoup lui résistent et le rejettent.

L’expérience douce-et-amère de Jean en mangeant le rouleau (représentant le livre de Daniel) est liée an descellement des prophéties de la fin des temps de Daniel. Jean représente ici l'église du reste qui est chargé d'annoncer l'évangile Eternel (voir Apo. 14:6,7) a la fin de la prophétie des 1260 ans de Daniel (Dan. 7:25).

Le contexte indique que la vision de Jean décrit une autre expérience douce-et-amère a la fin de la période prophétique de 2300 ans. Lorsque, sur la base des prophéties de Daniel, les Millerites pensaient que Christ retournerait en 1844, ce message était doux pour eux. Toutefois, Lorsque Christ n'était pas apparu comme prévu, ils ont connu un découragement amer, et ils ont étudié la Bible pour mieux comprendre la parole de Dieu.

L'ordre donné a Jean de « prophétiser à nouveau » au monde décrit les Adventistes du Septième Jour, suscités pour proclamer le message de la seconde venue de Jésus dans le cadre des prophéties de Daniel et d'Apocalypse. 

 Lisez Apocalypse 11:1, 2. Quel ordre est-il donne à Jean? 

Ce passage poursuit la scène d'Apocalypse 10. Jean a reçu l'ordre de mesurer le temple, l'autel et les adorateurs. La notion de mesure dans la Bible se réfère, au sens figure, au jugement (voir Matthieu 7:2). Le temple qui devait être mesuré est dans les cieux, ou Jésus officie en notre faveur. La référence au temple, àl'autel et aux adorateurs se rapporte au jour des expiations (voir Lev. 16:16-19). Ce jour était un jour de « mesure » quand Dieu jugeait les péchés de Son peuple. Ainsi, Apocalypse 11:1 se réfère au jugement qui a lieu avant la seconde venue. Ce jugement concerne exclusivement le peuple de Dieu — les adorateurs dans le temple.

Apocalypse 11:1 montre que le message du sanctuaire céleste se trouve au cœur de la proclamation finale de l'évangile. Ceci a rapport à la justification du caractère de Dieu. A ce titre, it donne la pleine dimension du message évangélique au sujet de l'œuvre rédemptrice de Christ et de Sa justice comme seul moyen de salut pour les titres humains. 

En gardant à l'esprit combien le sang était central aux rituels du jour des expiations (voir Lévitique 16), comment pouvons-nous toujours nous rappeler de la réalité que le jugement est une bonne nouvelle? Pourquoi cette vérité est-elle si importante?  

Lisez Apocalypse 11:3-6. En quoi les deux témoins reflètent-ils Zorobabel et Josué dans leurs fonctions royale et sacerdotale? Voir Zach. 4:2, 3,11-14. 

L’idée de deux témoins provient du système juridique juif, qui exige au moins deux témoins pour prouver qu'un fait est fondé (Jean 8:17). Les deux témoins représentent la Bible, à la fois l'Ancien et le Nouveau Testaments. Les deux sont indissociables. Le peuple de Dieu est appelé à proclamer toute Ia Bible dans le monde — c'est « tout le conseil de Dieu » (Actes 20:27).

Les témoins sont représentés comme vêtus de sacs et prophétisant au cours de la période prophétique de 1260 jours/années (538-1798 apr. JC). Un sac est un vêtement de deuil (Genèse 37:34); il exprime les temps difficiles où les vérités de Ia Bible sont rejetées et couvertes de traditions humaines. 

Lisez Apocalypse 11:7-13. Decrivez en vos propres mots ce qui est arrivé aux deux témoins à la fin des 1260 jours prophétiques. 

La bête qui tue les deux témoins sort de la demeure même  de Satan. Cette mise à mort des témoins s'applique historiquement a l'attaque des athées contre la Bible et à l'abolition de la religion en rapport avec les moments de la révolution francaise. Le système antireligieux établi en France possédait la dégradation morale de Sodome, l'arrogance athée de l'Egypte et l'esprit de rébellion de Jérusalem. Ce qui est arrivé à Jésus à Jerusalem arrive à la Bible par ce même système antireligieux.

La résurrection des témoins décrit le grand regain d'interêt en la Bible, au lendemain de la révolution francaise, qui a abouti à la naissance du mouvement de la seconde venue de Christ avec la restauration de la vérité biblique, à la création des sociétés bibliques et la diffusion de la Bible dans le monde.

Juste avant la fin, le monde sera témoin d'une proclamation de la Bible plus que jamais auparavant dans l'histoire (Apo. 18:1-4). Ce message final provoquera une opposition animée par les puissances démoniaques opérant des miracles pour seduire le monde et attirer les adorateurs de la bête dans une bataille finale contre les fidèles témoins de Dieu (voir Apo. 16:13-16). 

La septième trompette (Apocalypse 11:15-18) signale la fin de l'histoire de cette terre. Le moment est venu pour que Dieu révèle Sa puissance et Son règne. Cette planète rebelle, qui a été sous la domination de Satan pendant des milliers d’années, s’apprête a revenir sous le règne de Dieu. C'est après la mort de Christ sur la croix et Son ascension au ciel que Christ fut proclamé dirigeant légitime de la terre (Apo. 12:10,11). Satan continue de faire des ravages autant qu'il peut, sachant bien qu'il n'a que peu de temps (Apo. 12:12). La septième trompette annonce que l'usurpation des pouvoirs était résolue et que ce monde était enfin ramené sous l’autorité légitime de Christ. La septième trompette donne un aperçu du contenu du reste du livre:

(1) les nations étaient en colère: Apocalypse 12-14 décrit Satan comme rempli de colère (Apo. 12:17), qui, avec ses deux alliés — la bête de la mer et la bête de la terre — prépare les nations du monde a combattre contre le peuple de Dieu.

(2) Ta colère est venue: Dieu répond a la colère des nations avec les sept derniers sceaux, qui sont designs comme la colère de Dieu (voir Apo. 15:1).

(3) Le temps ou les morts sont juges est décrit dans Apocalypse 20:11-15.

(4) Et la récompense des serviteurs de Dieu est dépeinte dans Apocalypse 21-22.

(5) La destruction de ceux qui détruisent la terre: Apocalypse 19:2 affirme que Babylone à la fin des temps est jugé parce qu'elle détruit la terre. La destruction de Satan, ses armées et ses deux alliés est l'acte final dans le drame du conflit cosmique (Apo. 19:11-20:15). 

Discussion: 

1- Au moment où nous trouvons que la prédication de l’évangile peut être une expérience amère (Apo. 10:10); nos paroles sont rejetées, nous sommes insultés, rejetés et ralliés. Parfois, la prédication peut attiser même l'opposition. Quels personnages de la Bible ont pu faire face à de tels traitements, et que pouvons-nous apprendre de leurs expériences pour nous-mêmes aussi? 

2- Réfléchissez à la déclaration suivante: « J'ai bien des fois mis en garde contre la tentation de fixer des dates. Le peuple de Dieu ne recevra plus jamais un message basé sur le temps. Nous ne pouvons connaitre exactement ni le temps de l'effusion du Saint-Esprit, ni celui de la venue du Christ. » — Ellen G. White, Messages choisis, vol. 1, p. 220. Quels problèmes y a-t-il en voyant les gens faire des tableaux prophétiques détaillés des événements finals après 1844? Comment éviter de tomber dans les pièges qu’entraînent ces tableaux?