Lisez Apocalypse 11:3-6. En quoi les deux témoins reflètent-ils Zorobabel et Josué dans leurs fonctions royale et sacerdotale? Voir Zach. 4:2, 3,11-14. 

L’idée de deux témoins provient du système juridique juif, qui exige au moins deux témoins pour prouver qu'un fait est fondé (Jean 8:17). Les deux témoins représentent la Bible, à la fois l'Ancien et le Nouveau Testaments. Les deux sont indissociables. Le peuple de Dieu est appelé à proclamer toute Ia Bible dans le monde — c'est « tout le conseil de Dieu » (Actes 20:27).

Les témoins sont représentés comme vêtus de sacs et prophétisant au cours de la période prophétique de 1260 jours/années (538-1798 apr. JC). Un sac est un vêtement de deuil (Genèse 37:34); il exprime les temps difficiles où les vérités de Ia Bible sont rejetées et couvertes de traditions humaines. 

Lisez Apocalypse 11:7-13. Decrivez en vos propres mots ce qui est arrivé aux deux témoins à la fin des 1260 jours prophétiques. 

La bête qui tue les deux témoins sort de la demeure même  de Satan. Cette mise à mort des témoins s'applique historiquement a l'attaque des athées contre la Bible et à l'abolition de la religion en rapport avec les moments de la révolution francaise. Le système antireligieux établi en France possédait la dégradation morale de Sodome, l'arrogance athée de l'Egypte et l'esprit de rébellion de Jérusalem. Ce qui est arrivé à Jésus à Jerusalem arrive à la Bible par ce même système antireligieux.

La résurrection des témoins décrit le grand regain d'interêt en la Bible, au lendemain de la révolution francaise, qui a abouti à la naissance du mouvement de la seconde venue de Christ avec la restauration de la vérité biblique, à la création des sociétés bibliques et la diffusion de la Bible dans le monde.

Juste avant la fin, le monde sera témoin d'une proclamation de la Bible plus que jamais auparavant dans l'histoire (Apo. 18:1-4). Ce message final provoquera une opposition animée par les puissances démoniaques opérant des miracles pour seduire le monde et attirer les adorateurs de la bête dans une bataille finale contre les fidèles témoins de Dieu (voir Apo. 16:13-16).