Leçon 10: L’évangile éternel de Dieu

Lecture de la semaine: Apo. 14:6-12; Matthieu 24:14; Eccl. 12:13, 14; Exode 20:2-11; Esaïe 21:9; 34: 8-10.
Verset à mémoriser: « C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus ». (Apo. 14:12, LSG).

L'Apocalypse montre que la seduction de Satan au temps de la fin reussira au point que le monde choisira d'adorer la bête et de recevoir sa marque. Cependant, Apocalypse 14:1-5 nous dit encore que Dieu aura Son peuple du reste, ceux qui prendront position pour le Seigneur, quand tout le monde Le rejette. En fin de compte, les gens devront choisir, non pas d'adorer (chacun adore toujours quelque chose), mais plutot, qui adorer. Les adorateurs de la bête recevront la marque sur leurs mains droites ou sur leurs fronts, ce qui symbolise leur choix pour servir ce système apostat avec leurs actes et leurs esprits. Dans le même temps, le monde sera témoin d'une proclamation de l'évangile à grande échelle, plus que jamais depuis le jour de la Pentecôte. Avant que les jugements de Dieu soient répandus sur l’humanité rebelle, Dieu enverra Ses messages d'avertissements. Dieu ne veut pas la perte, même d'une seule âme, il veut plutôt que tous soient sauvés, c'est pourquoi Christ est mort pour toute l'humanité. La question est, qui acceptera cet amour de Dieu et qui le rejettera?

* Etudiez cette lecon pour le sabbat 9 Mars.

Les messages des trois anges Juste avant la fin, Dieu enverra Ses messages d'avertissement, symboliquement representes par les trois anges criant et volant dans le ciel. Le mot grec pour ange (angelos) signifie « messager ». Dans le cas d'Apocalypse, les trois anges representent le peuple de Dieu qui est charge d'un message au temps de is fin qu'il doit armoncer au monde entier.

Lisez Apocalypse 14:6 et Matthieu 24:14. Le message du premier ange est denomme « l'evangile kernel » (Apo. 14:6). Qu'est-ce que cela nous apprend sur le contenu et l'objet du message du premier ange? Pourquoi ce message est-il central a tout ce que nous croyons?

Ce premier message du temps de la fin est la proclamation de l' evangile dans le contexte du jugement qui est venu sur le monde. 12evangile est la bonne nouvelle au sujet de Dieu, qui sauve les titres humains sur la base de leur foi en Jesus Christ et en ce gull a fait pour eux. 1'évangile est « etemel » parce que Dieu ne change pas. Son plan etait etabli bien avant notre existence (2 Timothee 1:9, The 1:2).Le message du premier ange inclut le salut et le jugement. C'est la bonne nouvelle du salut pour ceux qui donnent gloire Dieu et l'adorent en tant que leur Createur. Mais c'est aussi un avertissement d une menace de jugement pour ceux qui rejettent le Createur et le signe de is vraie adoration qu'll a donne a la creation — le sabbat du septieme jour.

Les trois anges sont 'décrits comme proclamant les messages avec « une voix forte » (Apocalypse 14:7, 9). Ces messages sont urgents et cruciaux; ils doivent etre entendus par tous parce que is destine etemelle de tous en depend. Ace titre, ils doivent etre proclames a toute nation, a toute tribu, toute langue eta tout peuple. Cette proclamation est particulierement impor-tante parce que, au temps de is fin, is bete exercera son autorite sur « toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation » (Apocalypse 13:7, LSG). Les activites seductrices de Satan dans le monde sont contrecarrees par is proclamation mondiale de l'evangile au temps de is fin.

Les messages des trois anges sont proclames par le peuple de Dieu pour contrer Satan et ses allies des temps de is fin — le dragon, un symbole du paganisme/spiritisme; is bete de lamer, une puissance qui symbolise l'eglise catholique romaine; et is bete semblable a 1'a eau, ou le faux prophete, un representant du protestantisme apostat aux Etats-Unis (Apocalypse 13). Satan utilise ces trois puissances des temps de is fin jusqu'a l'arrivee du sixieme fleau (Apo. 16:13,14). Ainsi, deux messages rivaux sont presentes au monde, chacun dam le but de gagner l'allegeance des habitants de Is term.

En taut qu'Adventistes du septieme jour, nous sommes appeles atteindre le monde avec les Writes du temps de la fin contenues dans les messages des trois anges. Que faites-vous pour aider a propager ces messages? Que pourriez-vous faire de plus?

LisezApocalypse 14:7etEcclésiaste 12:13, 14. Que signifie « craindre Dieu »? Comment le concept de la crainte de Dieu est-il lie a l'évangile, et qu'est-ce que l'évangile a a voir avec l'observation des commandements de Dieu? (Voir aussi Romains 7:7-13). Quel est le lien entre le fait de craindre Dieu et le fait de Le glorifier?

« Craignez Dieu et donnez-Lui gloire » (Apocalypse 14:7, LSG) est un appel qui doit etre proclame dans le contexte de « l'évangile éternel ». Une prise de conscience de ce que Christ a fait pour notre salut se traduit par une réponse positive pour Lui.

Dans la Bible, craindre Dieu et Lui donner gloire sont intrinsèquement lies (Ps. 22:23; Apo. 15:4). Ensemble, ces deux expressions décrivent une bonne relation avec Dieu (Job 1:8), l'obéissance qui Lui est due.

La crainte de Dieu ne signifie pas avoir peur de Lui, mais plutôt, cela consiste a le prendre au sérieux et à Lui donner la place qu'Il mérite dans nos vies. Le peuple de Dieu au temps de la fin est forme de ceux qui craignent Dieu (voir Apo. 11:18, 19:5). Dieu vent que Son peuple l'aime (Deut. 11:13, Matt. 22:37), Le glorifie en Lui obéissant (Deut. 5:29, Ecclésiaste 12:13) et en reflétant Son caractère (Gen. 22:12).

Il s'avere important pour le peuple de Dieu de Le craindre et de Lui donner gloire parce que « l'heure de Son jugement est venue » (Apocalypse 14:7, LSG). Le jugement en question dans ce passage est le jugement d'investigation (ou jugement investigatif) précédant la seconde venue de Christ.

Le jugement précédant la venue de Christ vise à révéler si oui ou non nous servons véritablement Dieu — un choix manifesté par nos œuvres (2 Cor 5:10). A l'issue de ce jugement, le destin de chaque personne est scelle (Apo. 22:11), et Jésus reviendra donner Sa récompense a chaque personne en fonction de ses œuvres (Apo. 22:12).

Le jugement dans Apocalypse 14 est une partie de l'évangile. Pour ceux qui sont dans une bonne relation avec Dieu, le jugement est une bonne nouvelle; cela signifie la justification, le salut et la liberté. Toutefois, ce jugement est une mauvaise nouvelle pour les infidèles, non-repentants et désobéissants; c'est pourquoi it s'avère nécessaire que quiconque entend ce message se repente, accepte Dieu et Son message de jugement de l'heure de la fin. Dieu « ne voulant qu'aucun périsse, mais voulant que tons arrivent a la repentance » (2 Pierre 3:9, NEG).

Comment vous tiendrez-vous seul au jugement? Quel verdict votre vie vous révèle-t-elle? Qu'est-ce que votre réponse vous dit sur la nécessité de l'évangile, et pourquoi ces deux aspects, l'évangile et le jugement, sont-ils étroitement lies dans le message du premier ange?

L'Apocalypse montre que les questions centrales de la dernière crise de l'histoire de la terre seront l'adoration et l'obéissance A Dieu, les deux aspects étant révèles dans l'observation de Ses commandements (Apo. 14:12). Les habitants de la planète seront divises en deux groupes: ceux qui craignent et adorent Dieu et ceux qui craignent et adorent la bête.

Examinez les quatre premiers commandements du décalogue (Exode 20:2-11). Ensuite, parcourez Apocalypse 13. Comment la revendication de la bête à être adorée (Apo. 13:15, le fait de faire une image a la bête pour être adorée (Apo. 13:14, 15), son blasphème de Dieu et de Son nom (Apo. 13:5, 6) et la réception de la marque de la bête (Apo. 13:16, 17) décrivent-ils les attaques de Satan contre les quatre premiers commandements du décalogue dans la crise finale?

Le concept central des quatre premiers commandements du Décalogue est lie A l'adoration. Apocalypse indique que ces commandements deviendront la norme de loyauté A Dieu dans la crise finale. Le dernier conflit entre Christ et Satan tournera clairement autour de l'adoration et les quatre premiers commandements.

La question clé dans la crise finale est soulignée dans la seconde exhortation du message du premier ange. L'appel à adorer « Celui qui a fait le ciel, la terre, la mer, et les sources d'eaux » (Apo. 14:7, NEG) est une référence directe au quatrième commandement du décalogue (Exode 20:11). Ceci démontre que l'appel a adorer Dieu en tant que Créateur est un appel a obéir au commandement du sabbat du septième jour, le samedi.

Le repos et l'adoration de Dieu au septième jour sanctifie et mis a part par Dieu Lui-même, le samedi, est un signe spécial de noire relation avec Dieu (Exode 31: 13, Ezéchiel 20:12). Le message du premier ange est un appel adoré Dieu le Créateur

« D'une part, l'observation du faux jour de repos, conformément a une loi de l'Etat opposée au quatrième commandement, constituera la soumission une autorité en conflit avec celle de Dieu; et, d'autre part, l'observation du vrai jour de repos selon la loi de Dieu sera une preuve de fidélité au Createur. Tandis que les uns, en acceptant le signe de leur soumission as pouvoir terrestre, prendront la marque de la bete, les autres, en choisissant le signe de la fidélité a l'autorité divine, recevront le sceau de Dieu. » — Ellen G. White, La tragédie des siècles, p. 535.

Comment la création et le salut sont-ils intrinsèquement lies? Pourquoi est-il si important de se reposer le jour du sabbat, comme Dieu l'a fait, et de L'adorer, tel qu'Il l'ordonne?

Le message du deuxième ange annonce la chute ou l'apostasie de Babylone et l'identifie comme un faux système religieux. Dans Apocalypse 17:5, « Babylone est appelée "la mère des impudiques". Ses flues représentent évidemment les églises qui s'attachent a ses doctrines et à ses traditions, et qui, comme elles, sacrifient la vérité et l'approbation de Dieu pour contracter une alliance illicite avec le monde » — Ellen G. White, La tragédie des siècles, p. 333.

 Lisez Apocalypse 14:8, Apocalypse 18:2 et Esaïe 21:9. La répétition de l'expression « elle est tombée » donne la certitude de l'apostasie progressive de Babylone et sa chute morale certaine. Pourquoi Babylone est-elle décrite comme tombée, et sa chute est aussi décrute comme un événement futur?La Babylone des temps de la fin dans l'Apocalypse est une union des faux systèmes religieux constitues de l'Eglise Catholique Romaine et du Protestantisme apostat. Ces systèmes se mettront au service de Satan contre le peuple de Dieu (voir Apo. 13:11-18, Apo. 16:13, Apo. 17:5). Cette union religieuse apostate manifestera l'arrogance de l'ancienne Babylone, en s'exaltant elle-même au-dessus de Dieu et en cherchant à prendre Sa place dans ce monde. Le message du deuxième ange avertit le peuple de Dieu que ce mauvais système ira de plus en plus loin de la vérité par suite de son refus de la lumière du message des temps de la fin. C'est lorsque « l'union de l'église avec le monde sera consommée dans toute la chrétienté, que la chute de Babylone sera complète. » — Ellen G. White, La tragédie des siècles, p. 340.

Lisez Apocalypse 14:8, Apocalypse 17:2 et Apocalypse 18:3. Comment Babylone conduit-elle le monde à boire du vin de son impudicité? En quoi consiste ce vin?

Apocalypse 17 décrit Babylone du temps de la fin comme une prostituée, enivrant les habitants de la terre de son vin d'immoralité (voir Apo. 17:2).

Le vin de Babylone design les faux enseignements et le faux évangile offert par ce système religieux apostat.

Aujourd'hui, que de nombreuses églises protestantes, dans l'accomplissement de la prophétie biblique, suppriment rapidement les différences qui les séparaient autrefois de l'Eglise Catholique Romaine et an détournent de la vérité biblique. Nous sommes témoins de l'influence corruptrice du vin de Babylone parmi ceux qui affirment être le corps de Christ: l'évolutionnisme théiste, qui est implicitement réprimandée dans le message du premier ange, par sa référence A la création; les traditions théologiques remplaçant la Sola Scriptural (il est écrit); l'éthique révisée abandonnant les définitions bibliques du sexe, du manage et ainsi de suite. Les personnes en étant d'ébriété (ou enivrées) ne peuvent pas penser sombrement. Quand les gens deviennent spirituellement ivres du vin de Babylone, celle-ci les séduit A adorer la bête de la mer et A recevoir la marque de la bête, la masque de la bête de la mer instituée en loi par la bête semblable a l'agneau.

Comment Apocalypse 14:12 décrit-il le peuple fidèle de Dieu? 

Contrairement au peuple fidèle de Dieu, Apocalypse 14:9,10 donne l'alerte sur le sort de ceux qui font face à la colère de Dieu. Dans l'Ancien Testament, l'effusion de la colère de Dieu est décrite symboliquement comme du vin à boire dans une tasse (Jérémie 25:15,16). La sévérité du jugement sur les adorateurs de la bête est exprimée par le fait de boire la coupe du vin de la colère de Dieu sans mélange (Apo. 14:10). Les gens de l'ancien temps diluaient du vin avec de l'eau afin de reduire sa teneur. Le vin non dilué represente la colère de Dieu déversé dans sa pleine fureur et sans miséricorde (voir Ps. 75:8). 

Lisez Apocalypse 14:10,11, ainsi qu'Apocalypse 20:10-15. Comment Esaïe 34:8-10 et Jude 7 nous aident-ils a comprendre l'expression « la fumee de leur tourment monte aux siecles des siecles » (NEG)? 

La déclaration concernant les tourments avec du feu et du soufre se réfère a la destruction totale. Le feu et le soufre sont un moyen de jugement (Gen.19:24Esaïe 34:8-10). La fumée qui monte de la destruction est une image bien connue dans la Bible. Esaïe a prophétisé la destruction future d'Edom par le feu et le soufre: Edom deviendra un terrain désolé; « Elle ne s'eteindra ni jour ni nuit, la fumée s'en élèvera éternellement; d'âge en âge elle sera désolée, à tout jamais personne n'y passera » Esaïe 34:10, NEG). Jude a décrit le sort de Sodome et de Gomorrhe comme souffrant de la punition du « feu éternel » (Jude 7 ). Ces textes ne parlent pas d'un feu qui brule sans fin, car aucune de ces villes ne sont en feu aujourd'hui. Ce sont les conséquences qui sont éternelles, et non le feu lui-même. Le « feu éternel » dans l'Apocalypse se réfère a l'anéantissement complet; la combustion sera assez longue pour arriver a consumer totalement les méchants, jusqu'a ce qu'il n'y ait rien a bruler. 

Bien que nous sachions avec gratitude que le feu de l'enfer ne torture pas les perdus pour l'éternité, le chatiment est encore très terrible. Qu'est-ce que cela devrait nous dire sur la tâche sacrée qui nous a été confiée d'avertir les autres sur ce qui est à venir? 

Lisez Ellen G. White, « L'avertissement final », dans La tragedie des siecles, chap. 38. 

Apocalypse montre qu'au temps de to fin, le peuple de Dieu est mandate de proclamer l'evangile final dans le monde. Le travail qui nous attend nous parait intimidant, presque impossible. Cependant, nous avons la promesse de la puissance de Dieu. « La proclamation de l'evangile ne se terminera pas avec une puis-sance inferieure a celle qui a marque ses debuts... Ce n'est pas tant par des arguments que par une profonde conviction inspires par le Saint-Esprit que sera proclame l'avertissement. Les preuves auront ete pro-duites. La semence jetée auparavant portera atoms des fruits. » — Ellen G. White, La tragedie des siecles, p. 540. La conclusion de la proclamation du message final de Dieu se traduira par une grande separation du monde en deux camps opposes: ceux qui aiment Dieu et Lui obeissent et ceux qui suivent et obeissent la bête. Cette separation est interpretée en termes de deux moissons: la moisson du ble amasses dans les greniers (Apo. 14:14-16) et les raisins foules dans le pressoir (Apo. 14:17-20). Cette separation finale est le sujet de l'Apocalypse 17 et 18.

Discussion:

1- Pensez a ce sujet: qui d'autre proclame les messages des trois anges a part les Adventistes du septieme jour? Qu'est-ce que ce fait devrait nous dire sur combien notre travail est important et combien nous devrions le prendre au serieux? 
2- Pourquoi pensez-vous que le jugement est une notion impopulaire chez beaucoup de chretiens? Quel interet la notion du jugement precedant la venue de Christ offre-t-elle aux chretiens aujourd'hui? Comment aider vos freres et somrs a mieux com-prendre le vrai sens du jugement precedant la venue de Christ.

3- Reflechissez a la question du sabbat dans le contexte des evene-ments finals. Pourquoi est-il significatif que le sabbat du septieme jour, qui remonte a la premiere semaine de la creation (Genese 2:2, 3), jouera un role central? Si le probleme est "qui" nous adorons, le Createur du « ciel et de la terre » (Apocalypse 14:7), ou la puissance de la bete, et si le sabbat du septieme jour est le plus ancien, le plus fondamental et un signe de l'autorite de Dieu en tant que Createur « du ciel et de la terre », alors pourquoi le sabbat, l'un des commandements de Dieu (Apo. 14:12), joue-t-il un role eminent dans la crise finale?