Les gens ont déjà fait leur choix, soit pour Dieu soit pour Babylone. Christ est maintenant sur le point de venir. Avant l'arrivée de Christ, cepen-dant, les vents destructeurs de la colère de Satan, qui étaient arrêtés (Apo. 7:1-3) sont déchainés, suivis des sept derniers fléaux.

Lisez Apocalypse 15:1, Exode 7-10. Comment le fait que les fléaux égyptiens soient considérés comme la toile de fond de ces fléaux est-il instructif au sujet de leur fonction et de leur sens?

Les sept derniers fléaux sont appelés « derniers » parce qu'ils viennent après les fléaux des sept trompettes et à la fin de l'histoire humaine. Les trompettes couvrent l'ère chrétienne tout entière et sont limitées dans leur portée. Elles sont exécutées pendant que l'évangile est toujours prêché (Apocalypse 10:8-11:14) et l'intercession se déroule (Apo. 8:2-5). Les fléaux des trompettes ont une certaine dose de miséricorde, et leur but est d'amener les ennemis du peuple de Dieu à la repentance.

Par contre, les sept derniers fléaux sont versés juste avant la seconde venue de Christ. Ils sont déversés sur ceux qui, tout comme Pharaon, ont endurci le coeur contre l'amour rédempteur de Dieu en refusant de se repentir (voir Apo. 16:11). La colère divine est le jugement juste de Dieu contre les mauvais choix que les gens font (voir Rom. 1:26-28), et les perdus récoltent maintenant les conséquences de leur propre choix.

Lisez Apocalypse 15:5-8, Exode 40:34,35 et 1 Rois 8:10,11. Qu'est-ce que la déclaration que « personne ne pouvait entrer dans le temple » (Apocalypse 15:8, DRB) suggère sur la chronologie des sept derniers fléaux?

L'expression « personne ne pouvait entrer dans le temple » (Apocalypse 15:8, LSG) se réfère à la fin de la probation. Quand l'oeuvre médiatrice de Christ dans le ciel arrive à sa fin, la porte de la repentance se ferme pour toujours. Cela montre que les derniers fléaux ne sont pas destinés à amener les gens à la repentance, mais plutôt, à exposer la dureté de coeurs de ceux qui ont choisi d'être avec Babylone, et les fléaux les incitent à haïr Dieu encore plus.

Regardez le monde d'aujourd'hui avec le mal qui ne fait qu'empirer. Qu'est-ce que le fait que les fléaux aient été retardés si longtemps nous apprend sur la miséricorde et la patience de Dieu?