Imprimer
Catégorie parente: Trimestre 2 : Les saisons de la famille
Catégorie : Leçon 7 : Clés pour l’unité familiale

Quel est le conseil de Paul concernant l'humilité et le service dans les relations? Eph. 5:21. Pourquoi pensez-vous que cette attitude contribue à l'unité dans l'église? Pourquoi est-elle si importante à la maison? Eph. 5:22-6:9.

Le mot « soumettre » (Eph. 5:21) signifie se placer humblement devant une autre personne sur la base du choix volontaire. Ce principe unique a commencé avec Christ (Matthieu 20:26-28; Jean 13:4, 5; Phil. 2:5-8) et il caractérise tous ceux qui sont remplis de Son Esprit (Eph. 5:18). « La crainte de Christ » est ce qui motive les gens à se soumettre de cette façon (Eph. 5:21). La mutualité dans le sacrifice de soi a été et est encore, un enseignement chrétien révolutionnaire sur les relations sociales. Nous devons revivre la réalité spirituelle que tous sont un en Christ; il n'y a aucune exception.

Un principe de ménage. Le terrain de la soumission chrétienne est le foyer. Si ce principe est efficace, il fera une énorme différence dans l'église. Paul se déplace immédiatement de l'introduction du principe de soumission pour discuter de son application dans les familles.

Trois paires de relations sont abordées dans Eph. 5:22-6:9.— des relations les plus communes et les plus inégalitaires dans la société. Le but n'est pas de renforcer l'ordre social existant, mais de montrer comment la culture de la foi de Christ fonctionne lorsqu'il y a une soumission volontaire radicalement différente des croyants entre eux. 

Pourquoi pensez-vous que Paul parle toujours en premier à ceux qui sont socialement les plus faibles dans la culture — les épouses, les enfants et les esclaves? Écrivez l'expression qui qualifie la soumission de chacun d'eux. Eph. 5:22; Eph. 6:1; Eph. 6:5.

Ceux qui sont socialement les plus puissants — les maris, les parents, les maitres — sont toujours traités en seconde position. Chacun reçoit une directive très peu commune dans la culture. Ces directives doivent avoir surpris les croyants du premier siècle. Elles ont préparé le terrain autour de la croix et ouvert la voie à une véritable unité dans les relations.