Lisez Genèse 18:11, 30:1,1 Samuel 1:1-8 et Luc 1:7. Qu'ont en commun ces personnages? Comment Dieu a-t-il répondu à leurs aspirations?

Les enfants sont une bénédiction. Mais pour une raison quelconque, Dieu n'accorde pas d'enfants à certains. Certaines femmes espèrent et prient pour avoir une famille, et Dieu accorde gracieusement leur requête, parfois assez miraculeusement, à l'instar de Sarah; d'autres, tout aussi ferventes dans leurs requêtes devant le trône de Dieu, font face à l'assourdissant silence. Chaque fois qu'elles voient les amis louer Dieu pour leurs grossesses et jouir des fruits de leurs entrailles, cela approfondit la plaie de leur douleur, et elles se considèrent comme des nids vides. Même ces questions anodines telles que « combien d'enfants avez-vous? » sonnent comme un rappel douloureux qu'il y a un club exclusif dont ceux qui sont sans enfants sont exclus, même s'ils veulent y adhérer.

Ceux qui ont vécu une telle expérience doivent accepter que Dieu comprend leur douleur. Le psalmiste déclare de Dieu: «Tu comptes les pas de ma vie errante; recueille mes larmes dans Ton outre: ne sont-elles pas inscrites dans ton livre? » (Ps. 56:8, LSG) ». Même s'Il semble muet, « comme un père a compassion de ses enfants, L'Éternel a compassion de ceux qui Le craignent. » (Ps. 103:13, LSG).

D'autres personnes, toutefois, pour diverses raisons, peuvent choisir tout simplement de ne pas avoir des enfants. On peut comprendre dans un monde comme le nôtre si plein de souffrances, de douleurs, des maux et des calamités, pourquoi certains peuvent décider de ne pas amener plus de gens ici-bas. Dans certains cas, certaines personnes peuvent choisir d'adopter des enfants au lieu d'en enfanter; de cette façon ils peuvent élever des enfants qui sont déjà ici, souvent en leur donnant la chance à une vie beaucoup mieux que ce qu'ils auraient pu autrement avoir.

Notre monde est un endroit complexe, et nous sommes susceptibles de répondre à toutes sortes de gens dans toutes sortes de situations en ce qui concerne le fait d'avoir des enfants ou pas. Quelle que soit la situation où nous nous trouvons au sujet de la question des enfants, nous pouvons vivre avec l'assurance de l'amour de Dieu pour nous et Son désir de nous donner une bonne fin. Dans le même temps, nous devons toujours nous souvenir et être aussi sensibles que possible envers les gens qui n'ont pas d'enfants, quelle que soit la raison.

Jésus n'a jamais eu d'enfants naturels. Quelles leçons, le cas échéant, pouvons-nous tirer de ce fait?